Les troubles musculo-squelettiques

Qu'est ce que les TMS ?

Les troubles musculo-squelettiques (TMS) recouvrent un large ensemble d'affections de l'appareil locomoteur, qui se traduisent principalement par des douleurs et une gêne fonctionnelle plus ou moins importantes mais souvent quotidiennes.  

Les TMS touchent les membres inférieurs  et  supérieurs.

Nombreuses sont les structures qui peuvent être atteintes : tendons, muscles, nerfs, ligaments, articulations.

Parmi les TMS les plus fréquents, on peut citer les lombalgies (douleurs au niveau du bas du dos), les cervicalgies (douleur au niveau des cervicales) le syndrome du canal carpien du poignet, de l'épaule et du coude.  

Depuis plus de 20 ans, les troubles musculos-quelettiques constituent la première maladie professionnelle reconnue en France et dans d’autres pays européens. Ils représentent un coût financier important pour les entreprises et la société.

Les TMS sont de loin les maladies professionnelles reconnues les plus fréquente


Facteurs de risques professionnels

Les principales contraintes biomécaniques sont représentées par les mouvements en force, les postures extrêmes (par exemple, travailler avec les bras au-dessus des épaules), les mouvements à forte contrainte articulaire (par exemple la torsion du poignet, ou du tronc…), la répétitivité élevée des gestes (par exemple des mouvements répétés de flexion et d'extension du coude, du poignet), l'utilisation d'outils vibrants

Les TMS, première cause d'indemnisation pour maladie professionnelle

 Les TMS constituent également la première cause de journées de travail perdues du fait des grands nombres d'arrêts de travail, 

Quels sont les symptômes ?

La douleur est le symptôme le plus souvent associé 

Aussi une raideur articulaire, un raccourcissement des muscles, une rougeur et un gonflement en regard de la zone atteinte. Certains travailleurs se plaignent aussi de picotements, d'engourdissement, d'une modification de couleur de la peau et d'une diminution de la transpiration au niveau des mains.

Ils peuvent s'aggraver progressivement en passant du stade initial, au  dernier stade, ou douleur, fatigue et faiblesse persistent même au repos .


L’évolution des TMS

 Si les facteurs ayant favorisé leur apparition ne sont pas corrigés, les TMS récidivent et passent à la chronicité. Ils entraînent une incapacité à faire de plus en plus grande pour des activités de plus en plus légères.

A terme, ils provoquent des déficiences (pertes fonctionnelles), responsables d'incapacités (difficultés ou impossibilité à réaliser certaines tâches). Ces incapacités entraînent une altération de la qualité de vie au quotidien et des difficultés ou une impossibilité à accomplir son travail (handicap plus ou moins compatible avec la poursuite de son travail au poste occupé habituellement).